Un Plan pour le Pape

Enseignant infaillible?

À travers une accumulation de malentendus, le rôle d’enseignement du pape a acquis des qualités mythiques. Beaucoup de gens croient que le pape possède à lui seul la direction infaillible du Saint-Esprit, de sorte que ses déclarations sont intrinsèquement infaillibles..

NOTE 1. “Le collège ou le corps des évêques n’a d’autorité que s’il est simultanément conçu en ce qui concerne son chef, le pontife romain, successeur de Pierre, et sans aucune réduction de son pouvoir de primauté sur tous, les pasteurs ainsi que le général. fidèle. Car, en vertu de sa fonction, en tant que vicaire du Christ et pasteur de toute l’Église, le pontife romain a un pouvoir complet, suprême et universel sur l’Église. Et il peut toujours exercer ce pouvoir librement.” Concile Vatican II, Lumen Gentium § 22. [Remarque: cette déclaration, comme d’autres, est sujette à une interprétation erronée. Que veut dire “pouvoir complet, suprême et universel”?

NOTE 2. “Le Pontife Romain, étant le successeur de Pierre, est la source perpetuelle et visuelle et la foundation de l’unité et des évêques et de tous les fidèles” Concile Vatican II, Lumen Gentium § 23.

NOTE 3. “Tous les fidèles, oints comme ils le sont par le Saint-Esprit, ne peuvent se tromper en matière de croyance. Ils manifestent cette propriété spéciale par le biais du discernement surnaturel du peuple entier en matière de foi lorsque, «des évêques jusqu’au dernier fidèle laïc», ils font l’objet d’un accord universel en matière de foi et de morale.
Ce discernement en matière de foi est suscité et soutenu par l’Esprit de vérité. Il est exercé sous la direction de l’autorité d’enseignement sacrée, dans une obéissance fidèle et respectueuse à laquelle le peuple de Dieu accepte ce qui n’est pas seulement la parole des gens mais véritablement la parole de Dieu” Concile Vatican II, Lumen Gentium § 12.

Le rôle du pape dans l’église

 Les papes devraient refléter l'amour de Jésus pour les hommes Jesus Christ a désigné Pierre et ses successeurs comme bergers, c’est-à-dire des personnes qui s’occupent des gens et qui les soignent (Jean 21,15-17). Le pape est donc avant tout le pasteur suprême. Cela signifie qu’il représente l’amour et l’intérêt du Christ pour chaque individu. C’est pourquoi la priorité du pape consiste à faire connaissance avec les gens, à comprendre comment ils vivent, à écouter leurs intérêts et à partager leurs souffrances et leurs joies. Le pape ne doit en aucun cas permettre que ses contacts avec des gens ordinaires soient gênés par une multitude de tâches administratives 

Le pape est également l’unificateur du peuple de Dieu. En raison du caractère international de l’Église, cela créera de nombreuses demandes. Le bien de l’Église mondiale et l’autonomie des Églises locales doivent être équilibrés. C’est pourquoi le pape devrait guider et inspirer le Synode central des évêques afin qu’il puisse élaborer efficacement des accords et des politiques générales de l’Église. Le pape a besoin de nombreuses installations de secrétariat pour communiquer efficacement avec les nombreux dirigeants de l’Église locaux. Le pape devra également établir des liens avec les dirigeants d’autres confessions chrétiennes et les dirigeants d’églises-soeurs.  Transmettre le message de Jésus selon lequel Dieu est l’amour et l’enfouir dans le sol contemporain est une tâche majeure de l’Église à chaque époque de l’histoire. Le pape joue un rôle crucial à cet égard en tant que premier témoin de la foi. Cela inclut à la fois la prédication [= annoncer le message aux non-chrétiens] et enseigner [= expliquer un élément du message du Christ dans le contexte actuel]. Dans de très rares occasions, le pape est le principal représentant de la compréhension infaillible de la foi [= inerrancy/infaillabilité] qui est portée par tout le peuple de Dieu. Le pape ne peut le faire qu’après avoir écouté le peuple de Dieu et avoir discerné la foi que porte le peuple dans son cœur.

    UN NOUVEAU PROJET POUR L’EGLISE

    Richard Sipe“Selon le cardinal Ratzinger, l’église est une théocratie qui ne s’intéresse guère aux projets liés à la démocratie et aux droits des personnes qui ne sont pas soutenues par ce que nous pouvons appeler «la volonté de Dieu» telle que représentée par l’église. Cela veut dire qu’il n’y a pas d’intention de dialogue. . . C’est toute la structure théocratique et la conception oligarchique d’une église basée sur une ancienne cosmovision du monde divisant les gens selon la race, les rôles de genre et les sexualités qui est dépassée et qui a peu de possibilité historique de survivre. Le problème n’est pas de quitter l’église, mais de travailler pour un projet d’église tout à fait différent pour lequel nous devrions nous battre: une église dans laquelle les femmes et les hommes partageront </ em> leur vocation sacerdotale, une église. dans le dialogue et impliqué dans les modèles démocratiques. Seulement dans cette église nous ressemblerons à Christ.” Dr Marcella M Althaus-Reid

    Lisez en plus ici.

    Professor Hans Küng L’Église catholique est gouvernée par une hiérarchie entièrement dysfonctionnelle. Le pape n’a même pas de cabinet. En principe, il décide tout. Nous sommes aux prises avec une monarchie absolue semblable au règne du roi Louis XIV en France qui a conduit à la Révolution française en 1789. Dans l’Église aussi, nous avons besoin d’une révolution pour changer les choses, mais d’une révolution pacifique. Professor Hans Küng —  Ecoutez-le!


    quotesWithImg L’authorité qui demande l’obéissance, qui refuse le dialogue et qui se dresse dans une position fixe et dogmatique, ne témoigne pas d’une façon très convainquante à la presence de Dieu qui est venu parmi nous comme quelqu’un dont le pouvoir apparaissait comme impuissance et dont la sagesse comme folie.Il n’est pas facile à voir l’Eglise institutionelle actuelle comme si elle est conduite par “le pathos irresistible [de Dieu], travaillant pour les accablés et les humiliés, les guidant vers la liberté; par Abba, qui dans sa bonté inconditionelle, vers une maison avec de l’espace pour tout le monde. La miséricorde, la compassion, l’ouverture de cœur et l’amour sont les notes de ce Dieu qui a de l’espace pour tout le monde. Au mieux, la loi chanoine, le dogma et la méchanisme de l’organisation ecclésiastique sont les moyens à ce bout, quoique, à ce moment, il nous semble qu’ils l’empêchent. Professor Veronica Brady — Lisez en plus!


    Le sacerdoce dans sa forme actuelle a besoin d’une révision urgente. Également pour les structures cléricales qui enlèvent des paroissiens tous pouvoirs et tous mérites – et pour le monopole de la papauté qui s’est éloigné du ministère biblique de Pierre. Les gros titres de vicaire de Christ, de tête visible du corps, de berger infaillible et d’enseignant, tous couverts d’un nuage de sacralité, dévient profondément du message de Jésus Christ.  Prof Herman Häring —Lisez ses paroles complètes ici

    LE RÈGLEMENT SUR LES GENS?

    Au cours des siècles, la papauté a assimilé les structures de pouvoir et les pratiques autoritaires des dirigeants laïques. Le pape prétend maintenant dominer chaque partie de l’Église et tous les aspects de la vie des gens. C’est la dernière chose que Christ désirait. “Vous savez que parmi les païens, leurs soi-disant dirigeants dominent les peuples et que les grands hommes font sentir leur pouvoir. Cela ne sera pas ainsi parmi vous!” (Marc 10,42-45).” (Mark 10,42-45).

    Lisez en plus ici.