L’agonie des homosexuels – qui les soutient?

Tom, qui a téléchargé la vidéo ci-dessus le 4 mai 2011, est un garçon catholique de Liverpool en Angleterre. Notez ses luttes intérieures lorsqu’il découvre qu’il est gay. Heureusement pour lui, sa famille s’est ralliée. Mais où était le soutien officiel de l’Église? Les gens ne peuvent s’empêcher d’être homosexuels. Ils sont créés comme cela par Dieu qui nous façonne tous au cours du processus d’évolution. Et, puisque nous sommes tous faits pour l’amour, pourquoi devrait-il être interdit aux gais et aux lesbiennes de jouir de l’intimité et de l’amour? L’Église condamne toujours tous les actes homosexuels sexuels comme «intrinsèquement désordonnés» et «condamnés par l’Écriture comme une grave dépravation». Professor John J. McNeill

En 1997, le Vatican m’a ordonné de garder le silence sur la question de l’homosexualité. Cet ordre est le résultat de mon livre «L’Église et les homosexuels», qui soutenait que l’amour des relations homosexuelles entre lesbiennes et adultes devrait être acceptable dans l’Église. Depuis que cet ordre m’a été donné formellement sous le vœu d’obéissance auquel je m’étais librement engagé à entrer dans la Compagnie de Jésus, toute ma formation spirituelle m’a amené à accepter cet ordre et à obéir. Et pendant presque une décennie, j’ai fait de mon mieux pour respecter cet ordre de garder le silence. Je n’ai pas parlé publiquement ni écrit quoi que ce soit concernant l’homosexualité. . .Enfin, ma décision était claire pour moi. J’ai écrit à mon supérieur religieux en 1985: «Dieu m’a appelé à un ministère de compassion envers les homosexuels et je ne peux pas, en conscience, renoncer à ce ministère». et la joie. Cela faisait neuf ans que je luttais pour savoir si mon silence suivait la volonté de Dieu selon mes voeux de jésuite ou s’il s’agissait plutôt de lâcheté et de crainte des conséquences de la désobéissance. . . Je suis devenu convaincu que les homosexuels avaient besoin d’un porte-parole et d’un défenseur dans l’Église catholique qui, par expérience personnelle, pouvait sans crainte parler de la vérité sur l’homosexualité. Prof John J. McNeill
McNeill a été expulsé de l’ordre des jésuites en 1987

Father C Robert Nugent

Je ne crois pas que Dieu considère l’homosexualité comme un “péché” si l’homosexualité signifie l’identité psychosexuelle des lesbiennes ou des homosexuels, ce que des études scientifiques contemporaines révèlent se situer dans les limites d’un développement psychologique sain et humain, et qui semble être aussi naturelle. pour certaines personnes, l’hétérosexualité l’est pour d’autres. Si l’homosexualité signifie le lien émotionnel et intime qui unit l’amour et l’amitié entre personnes du même sexe, je crois que, puisque Dieu est amour, là où il y a un amour authentique, Dieu est présent. Father C Robert Nugent Continuer?

Des experts réduits au silence

Sœur Jeannine Gramick, SSND, et le père Robert Nugent, SDS, ont été engagés dans des activités pastorales destinées aux personnes homosexuelles pendant de nombreuses années. En 1977, ils ont fondé l’organisation New Ways Ministry dans l’archidiocèse de Washington afin de promouvoir «la justice et la réconciliation entre catholiques gays et lesbiennes et la communauté catholique dans son ensemble». Ils ont écrit le livre Construire des ponts: réalité gaie et lesbienne et l’Église catholique (1992) et ont édité Voix de l’espoir: recueil d’écrits catholiques positifs sur les problèmes des gays et des lesbiennes (1995).
Leur expérience pastorale et leurs études académiques les ont convaincus qu’il n’était pas correct de juger les actes homosexuels «intrinsèquement mauvais» ou l’inclination homosexuelle «objectivement désordonnée». Ils ont également mis en cause le caractère définitif et immuable de la doctrine catholique actuelle concernant l’homosexualité.
En 1984, le cardinal Hickey de Washington leur interdit d’intervenir dans son archidiocèse. La Congrégation des Religieux a également fait pression sur ses congrégations pour les retirer de leur apostolat parmi les homosexuels. Une série d’examens supplémentaires de leur vie et de leurs croyances ont suivi.

Puis, en mai 1999, la Sacrée Congrégation pour la Doctrine de la Foi les a condamnés une fois de plus. «Sœur Jeannine Gramick, SSND, et le père Robert Nugent, SDS, sont interdits en permanence de toute activité pastorale impliquant des personnes homosexuelles».

Lire ici: le débat théologique sur l’homosexualité; Le compte de Sr Gramick; découvertes scientifiques sur l’homosexualité.